BMA horlogerie

Le secteur de l’horlogerie qui est plutôt traditionnel a toujours conservé sa superbe malgré les avancées technologiques qui se sont opérés durant ces dernières décennies. En plus de réunir des millions de passionnés et de simples utilisateurs, il s’agit d’un secteur professionnel qui recrute beaucoup. Énormément de jeunes aspirent à devenir horloger pour travailler en France, en Suisse ou ailleurs. Comment devenir horloger ? Pourquoi ne pas obtenir un BMA horlogerie ?

Qu’est-ce qu’un BMA horlogerie ?

Le BMA horlogerie (brevet des métiers d’art en horlogerie) est un diplôme national, délivré sous la tutelle du ministère chargé de l’éducation nationale. D’une durée de 2 ans, la formation est ouverte aux personnes titulaires d’un CAP horlogerie ou d’un diplôme équivalent. Le BMA approfondit les connaissances et les compétences en horlogerie. Les étudiants deviennent des techniciens horlogers à l’issu de la formation.

La préparation du BMA se déroule dans les centres de formation d’apprentis et les lycées professionnels. On peut accéder à la formation via un parcours scolaire classique, en choisissant l’apprentissage ou encore par une formation professionnelle continue. Dans tous les cas, la formation comporte un volet général et un volet technique.

Rappelons que le principe de base du BMA est de transmettre un savoir-faire et des techniques traditionnelles, quel que soit le domaine concerné. La formation allie alors tradition et innovation étant donné que les domaines comme l’horlogerie évoluent beaucoup malgré des techniques traditionnelles qui perdurent.

Cette formation concerne plusieurs métiers rares :

  • Gravure
  • Art de la dentelle
  • Broderie
  • Ébénisterie
  • Céramique
  • Arts et techniques du verre
  • Etc.

BMA d'horlogerie

Quels débouchés ?

Le brevet des métiers d’art en horlogerie ouvre les portes de pratiquement toutes les structures horlogères. On peut donc travailler à son compte, au sein de son propre atelier d’entretien ou de restauration horlogère. On peut aussi travailler en tant que salarié, notamment chez un artisan. D’autre part, beaucoup de magasins spécialisés recrutent des techniciens horlogers. Et dans les usines et les manufactures de grandes maisons forlogères, les personnes titulaires d’un BMA horlogerie peuvent occuper un poste de conseiller.

Dans tous les cas, les domaines de l’horlogerie proprement dite (ex : manufacture horlogère, bijouterie-horlogerie, etc.) sont les principaux recruteurs, mais un technicien horloger est également indispensable sur des projets de création et de conception artistique en rapport avec les mouvements mécaniques, électroniques ou électriques d’un garde-temps.

Possibilité de poursuivre les études ?

Sortant de la formation avec un titre et un savoir-faire de techniciens horlogers, les personnes titulaires d’un BMA sont prêtes à intégrer immédiatement le milieu professionnel. Mais pour se perfectionner et accéder plus tard à des postes plus importants, il est tout à fait possible de continuer jusqu’au DMA ou diplôme des métiers d’art en horlogerie. Ce dernier est ouvert aux personnes titulaires d’un Bac pro horlogerie, d’un Bac pro artisanat et métiers d’art (option horlogerie) ou d’un Bac STD2A.

N’oublions pas que la filière « microtechniques » permet aussi d’accéder au métier d’horloger. Pour rappel, le domaine des microtechniques concerne les produits de petite taille et la combinaison de différentes technologies (ex : mécanique, automatique, optique, électronique, etc.) Ces deux points définissent parfaitement le mouvement d’un garde-temps. On peut donc préparer un Bac microtechnique ou un Bac pro microtechnique pendant 3 ans, après la 3e. Ce Bac pro est également ouvert à certains CAP horlogerie (sous conditions)

N’hésitez pas à réaliser votre rêve de suivre un apprentissage de l’horlogerie parce que c’est un secteur très prospère. Pour travailler dans les manufactures françaises ou pour s’expatrier en Suisse, il existe plusieurs formations, dont le BMA horlogerie que vous pourrez perfectionner avec un DMA horlogerie. On exerce ce métier par passion la plupart du temps, mais le salaire motive aussi. Envie d’en savoir plus sur ce sujet ? Découvrez ici une estimation de la rémunération d’un horloger-bijoutier.