Lycées horlogers

En France, les élèves qui souhaitent se spécialiser dans l’horlogerie peuvent intégrer directement un lycée horlogerie. La formation commence généralement après la 3ème et permet de se former déjà pour devenir un horloger professionnel. Plusieurs diplômes sont accessibles en fonction du niveau de l’apprenant et de la durée de la formation. Quels sont ces lycées ? Quelles formations proposent-ils ? Focus.

Lycée professionnel Jean Jaurès de Rennes

Le Lycée professionnel Jean Jaurès de Rennes est un établissement public, sous la tutelle du ministère chargé de l’éducation nationale. Deux parcours sont possibles au sein de sa filière horlogerie :

Avec un baccalauréat

  • CAP 1an : C’est une formation diplômante dérogatoire en horlogerie. Elle comprend une formation en milieu professionnel, un enseignement technique et professionnel et un enseignement général.
  • BMA 1an, à laquelle l’entrée en formation se fait sur sélection de dossier après le CAP. La formation dure donc une année avec 8 semaines de formation en milieu pro, 24h hebdomadaires d’enseignement technique et professionnel et 11h hebdomadaires d’enseignement général.
  • BMA 2ans (près le BMA 1 an) Le BMA 2 ans est un diplôme de niveau III. La validation de la formation ouvre droit à 120 crédits ECTS (European Credits Transfer System) favorisant la mobilité entre établissements et entre les pays de l’Union Européenne.

DMA Horlogerie

Après la 3ème (collège et prépa pro)

  • CAP 2 ans : D’une durée de 2ans, cette formation est ouverte aux personnes qui ont terminé la classe de 3ème. Elle comprend 12 semaines de formation en milieu professionnel, 16h d’enseignement général par semaine et 19h d’enseignement technique et professionnel par semaine.
  • BMA 2 ans : 2ans de formation après le CAP, 18h par semaine d’enseignement général, 14h par semaine d’enseignement technique et professionnel et 12 semaines de formation en milieu professionnel.
  • Formation complémentaire d’initiative locale en horlogerie pour les personnes titulaires d’un BMA. D’une durée de 1 an, cette formation permet d’acquérir des compétences reconnues au niveau international.

Lycée polyvalent Diderot Paris

Les formations en horlogerie du Lycée polyvalent Diderot de Paris font partie du volet Métiers d’art. Ce lycée horlogerie prépare deux diplômes : le CAP (en deux ans, après la 3ème) et le BMA (en deux ans, après le CAP) Les personnes titulaires d’un baccalauréat peuvent s’inscrire pour un CAP d’une durée de 1an (puisque les candidats sont dispensés de l’enseignement général)

Ces deux formations incluent des cours de pratique professionnelle, du dessin technique et des cours de technologie horlogère. Et évidemment, les matières générales de base sont incluses (français, maths, éducation physique et sportive, histoire-géographie, langue vivante, etc.)

L’issu de ces formations est prometteur parce que les personnes titulaires d’un CAP horlogerie deviennent des ouvriers qualifiés qui peuvent travailler en atelier ou sur une station technique. En fonction de l’entreprise, ils peuvent aussi être en contact direct avec les clients. Les titulaires d’un Brevet des Métiers d’Art en horlogerie, quant à eux, sont des techniciens hautement qualifiés. Ils peuvent travailler sur des appareils horaires sophistiqués et réparer des pannes difficiles.

Le lycée horlogerie Jean Jaurès de Renne et le lycée polyvalent Diderot de Paris sont parmi les plus reconnus en France, mais il en existe d’autres pour ceux qui sont loin de ces localités. On peut citer entre autres le Lycée professionnel Pasteur de Nice, le Lycée professionnel Léonard de Vinci de Marseille ou encore le Lycée professionnel les Savarières de Saint-Sébastien-sur-Loire. En tout cas, grâce aux lycées professionnels qui proposent une filière horlogerie, ce secteur s’ouvre à ceux qui souhaitent y faire carrière dès la fin de la classe de 3ème.